Accueil

ANIMAVIA milite pour la défense du monde animal.

Des centaines de bénévoles, éleveurs ou non, se retrouvent autour d’une même passion. Ils veulent une juste place pour l’animal dans notre société.

L’association a été créée en 1924 par un médecin lillois. En créant la Basse Cour familiale de Lille, il s’était inscrit dans la même philosophie que les jardins ouvriers. Son idée était de promouvoir la grande diversité des races d’animaux domestiques pour permettre aux classes populaires d’améliorer leur ordinaire. Il leur apprenait à élever des volailles.

En 1964, la « Basse Cour » est devenue ANIMAVIA, groupement avicole et zoologique du Nord.

Les objectifs sont de plusieurs ordres :

  • Défendre la place de l’animal domestique dans la ville.
  • Défendre le patrimoine régional des races menacées.
  • Mettre en évidence la place de l’animal domestique dans la culture des hommes.
  • Trouver des débouchés économiques pour enrayer la disparition des animaux domestiques.
  • Eduquer le jeune public à renouer avec la nature et les animaux au sein de fermes pédagogiques.

Défendre la cause animale

Depuis 1964, ANIMAVIA organise chaque année le plus important salon animalier au nord de Paris. Des milliers d’animaux sont au rendez vous ! L’organisation de cet événement annuel représente un vrai travail de fourmi pour l’association qui réunit une trentaine d’associations d’éleveurs et passionnés d’animaux de la région.
Derrière ces journées festives, les objectifs de l’association, présidée aujourd’hui par Patrick Topart (également vice-président de la Ligue Protectrice des Animaux du Nord (LPA)), sont toujours la promotion de l’élevage des animaux domestiques et la préservation de leur diversité. Animavia devient leur grande vitrine.

ANIMAVIA favorise l’organisation d’une dizaine d’expositions animalières régionales en mettant à disposition un important stock de matériel.

ANIMAVIA organise aussi des rencontres avec des professionnels, des voyages, des visites d’élevages et de salons à l’étranger

Sauver les races animales régionales
ANIMAVIA mène des plans d’élevage de sauvegarde concernant le pigeon boulant Lillois, la poule de Bourbourg, le canard de Bourbourg, la Coucou des Flandres et participe aux programmes concernant le mouton boulonnais et la vache flamande.

Valoriser le patrimoine culturel lié aux animaux
ANIMAVIA collabore à la connaissance des milieux et édifices régionaux nécessaires au maintien des races domestiques locales et encourage les activités économiques propices à la sauvegarde des races locales.

Eduquer à l’environnement par l’animal
ANIMAVIA encourage l’usage de l’animal comme moyen d’enseignement et de thérapie et a créé, en 1974, la première ferme pédagogique de France.

ANIMAVIA gère aujourd’hui la ferme pédagogique municipale Marcel DHENIN à Lille en liaison étroite avec la municipalité Lilloise. Plus de quinze mille jeunes y sont accueillis chaque année !

ANIMAVIA gère également les collections animales des parcs de l’espace Naturel Lille Métropole : les Prés du Hem à Armentières, le Musée de plein air à Villeneuve d’Ascq et les jardins Mosaïc à Houplin Ancoisne.

Les commentaires sont fermés.