Salon 2014 : 50 ans d’Animavia

50 ans ANIMAVIA

1 – UNE RENCONTRE IMPROBABLE, UNE CELEBRATION

 

Les 19 et 20 avril 2014, le « Printemps de Saint Sauveur » accueille un salon animalier inédit.  Il est né de l’association entre lille3000, ANIMAVIA et la Ligue Protectrice des Animaux.

ANIMAVIA fête cette année ses cinquante années d’existence tournées vers trois objectifs principaux :

-  Défendre la place de l’animal dans la ville

-  Participer à la sauvegarde d’un patrimoine génétique régional menacé

-  Réconcilier les enfants du béton avec la vie animale

La LIGUE PROTECTRICE DES ANIMAUX fête, elle, son centenaire  entièrement tourné vers la détresse animale, une juste place dans la réglementation, la responsabilisation des propriétaires.

Ces aspirations convergentes ont conduit ANIMAVIA et la LPA à coproduire un livre blanc de l’animal dans la ville.

Le retour d’ANIMAVIA au cœur de la capitale des Flandres se fait grâce au soutien actif de lille3000. De nombreuses associations d’éleveurs et de protection animale participent à cette création commune d’un temps de rencontre et de débat.

Ce salon veut mettre les citadins face à leurs responsabilités  envers les animaux de compagnie. Chaque année, des dizaines de milliers d’animaux sont maltraités, abandonnés. L’animal est devenu un bien de consommation que l’on vend sans mode d’emploi. Ce Salon est là pour donner les clés d’une relation forte, respectueuse et enrichissante entre hommes et animaux.

Ce salon s’adapte aussi au lieu et à l’esprit lille3000 en donnant une large place aux artistes, plasticiens ou dresseurs, aux ateliers, aux animations et spectacles.

2  – CE QUE L’ON VERRA

 LA BASSE- COUR, 70 ANS D’ÉVOLUTION

Plus de 300 animaux de basse-cour en concours : lapins, volailles, palmipèdes, tourterelles, cobayes, jugés très officiellement le vendredi matin.  Une trentaine d’élevages français et belges. C’est l’origine historique du Salon.

En février 1924, le Palais Rameau a accueilli la première exposition avicole de la « Basse Cour familiale de Lille »  qui allait devenir ANIMAVIA en 1964.  Nous évoquons cette période avec la complicité du Musée d’Histoire Naturelle de Lille qui sort de ses collections quelques pièces rares montrant l’évolution des races régionales de volailles entre 1924 et 1994. Collection A. DETROY / ANIMAVIA. En ce week-end de Pâques, on pourra aussi voir… éclore des poussins pendant ces deux jours. Une sacrée histoire d’œufs…

Des manifestations avicoles spécifiques :

-  Vendredi  de 9h à midi : le jugement par des juges internationaux

-  Samedi à 11h, la Fédération Régionale des Sociétés Avicoles et le Conservatoire Régional des Ressources Génétiques, remettront de grands prix  du Challenge des Races Régionales Nord Pas de Calais.

-  Dimanche 18h : remise des prix de l’exposition avicole.

Les oiseaux de parcs et de volières seront également présents grâce à la collaboration de deux associations régionales d’éleveurs passionnés : l’AZO et le CDE.

LA GRANDE FAMILLE DES CHATS DE LUXE

Voici quelques années qu’ANIMAVIA n’avait pas présenté une importante section féline. En accueillant cette année, la jeune et très officielle Association Féline Nord Picardie, ANIMAVIA s’est assuré de présence d’une centaine de Raminagrobis à poils longs, mi-longs, courts et même … nus. Des très populaires Maine Coon (pouvant peser 12 kg !)et chartreux aux plus rares et étranges Singapura (plus petit chat du monde, aux allures de lynx) ou Kurilian Bobtail originaire des îles Kuriles et à la queue en pompon,  les visiteurs pourront comparer et surtout apprendre des éleveurs eux-mêmes les caractéristiques,  caractères, comportement de leurs éventuels futurs compagnons. Il sera surtout question d’enthousiasme et d’amour autour de ces superbes petits félins.

LES CHIENS AU TRAVAIL

Côté chiens, ANIMAVIA a choisi de rompre avec la traditionnelle présentation « en cage » pour  favoriser les chiens en action.

On pourra ainsi rencontrer les fameux Terre Neuve, remarquables chiens sauveteurs qui plongent aussi bien en eau douce qu’en mer pour aller au secours des humains en perdition. On verra aussi régulièrement les chiens de la police nationale au travail ou encore des démonstrations de  dressage,  d’éducation canine, d’agility, en fait d’adaptation des maitres et des chiens…  Côté distraction, ANIMAVIA accueillera deux excellents dresseurs  européens, les Sanger, qui présenteront  des chiens comédiens et aussi les dessous du dressage moderne basé sur la psychologie et la complicité.

L’animal thérapeute ne sera pas oublié avec la présence de spécialistes qui utilisent l’animal  dans des thérapies affectives tournées vers les personnes âgées ou handicapées. Là aussi il y a de surprenantes découvertes à faire.

Coté chiens toujours on pourra dialoguer avec diverses associations de protection des chiens, chats errants etc. En la matière, la Ligue Protectrice des Animaux expliquera son action et incitera les visiteurs à des comportements responsables. On pourra aider plusieurs associations spécialisées  tournées vers les chiens handicapés, ou mal traités comme les fameux Galgos, lévriers espagnols victimes de courses insensées et cruelles.

INEDIT : REPTILES  ET INSECTES

Au premier rang des fameux « Nouveaux Animaux de Compagnie » (les NAC) on trouve les reptiles et les insectes exotiques.  ANIMAVIA donne la parole à des spécialistes de l’élevage de ces animaux qui se refusent à prélever dans le milieu naturel. La jeune association REPSHOW associée  au TERRARIO CENTER présentera lézards et serpents et surtout toutes les techniques pour tenir ces animaux dans de bonnes conditions et s’interdire  de dépeupler la nature.   Pendant le salon, l’association REPSHOW organisera une cession de formation à la détention et élevage des reptiles.

Dans le même esprit, CARAPASSION présentera son action en faveur des tortues, sous toutes leurs formes.

On pourra aussi voir une importante présentation d’insectes vivants qui, eux aussi, se reproduisent aujourd’hui très régulièrement chez les terrariophiles compétents.

DES HÉRISSONS AUX FURETS

Les petits animaux ne sont pas oubliés tant en matière de protection animale que d’animaux de compagnie. Plusieurs associations présenteront ainsi des furets. On verra aussi des chinchillas et des associations plus tournées vers la « récupération » d’animaux maltraités tant parmi les furets que les petits rongeurs (on trouvera même des rats multicolores !) que  pour la protection d’un auxiliaire indispensable de nos jardins de ville : le hérisson.

CHEVAUX  AU TRAVAIL

Dans ce cadre incongru de la gare Lille Saint Sauveur, on verra aussi évoluer des chevaux de selle, des chevaux de trait et des attelages.

Une vaste arène de sable sera installée dans la cour de la gare et on pourra y voir à la fois des présentations de races mais surtout des animations produites principalement par trois équipes : les Centaures de la Baie de Somme avec leurs chevaux Henson,  le Stud Book Trait du Nord et les cascadeurs Picaderos del Rocio, entourant José Manuel Elvira qui évoqueront la place du cheval au cinéma.

L’Association Lilloise d’Attelages  animera elle aussi  le site tout comme  une société régionale qui présentera les différents usages des chevaux de trait à la reconquête de la ville. Ils sont de plus en plus utilisés en particulier dans les espaces verts avec de nouveaux engins spécialement adaptés.  Enfin, ANIMAVIA accueillera aussi une révélation, une jeune cavalière professionnelle Sarah PILLER qui proposera à la fois de la voltige et du dressage avec humour et précision.

DES ARTISTES ANIMALIERS, DES ATELIERS

Pour la première fois, Animavia a choisi de faire découvrir l’animal du point de vue de l’artiste.  L’exposition regroupera une centaine d’œuvres, les artistes sélectionnés, originaires ou installés dans notre région, seront présents pour échanger sur leur technique et partager leur passion du monde animal

DIDIER HAMEY, graveur, réinvente une population de personnages farfelus, de volées improvisées d’insectes, de fleurs et de petites bêtes aériennes, délicates

PATLER, sculpteur sur bois et souches. Après des années de dessins, de peintures, façonner un tronc, une branche, une souche, est devenu une passion créatrice qui, depuis 15 ans s’exprime au gré des essences

JEFF OLSEN, Palinsticien (Etymologiquement recycleur plasticien, réalisateur indigne mais…. pas trop).Pour le cinquantenaire d’ANIMAVIA, présentation, dressage de quelques spécimens de son  » BESTIAIRE POST-MODERNE DE COMPAGNIE ADDICTIVE », et des prototypes de substitution extraits du « MUSEE POPULAIRE DES ARTS & TRADITIONSNEO-CONCEPTUELS« 

ALEXIA MOREL Professeur d’histoire de l’Art, du costume et des modes, présentera quelques créations enrichies de petites bêtes miniaturisées et que l’on appelle « Bijoux » …

ANNE HENDOUX Peintre : après une carrière d’illustratrice au service de la « com. et pub » elle peut peindre un reflet plutôt qu’une ombre portée, une ouverture de lumière plutôt qu’une fenêtre restrictive relève du privilège, et donner une place majeure à l’Animal.

CHRISTIAN BIGEAST Sculpteur animalier. Depuis sa plus tendre enfance, Christian Bigeast originaire de Lille crée toutes sortes d’animaux.Ancien cavalier de compétition puis, Conseiller Technique Régional du Nord, il voue au cheval un amour particulier qui transparait intensément dans ses sculptures.

ANIMAVIA présentera aussi les œuvres d’une peintre animalier de renom, Philippe VANARDOIS, très connu dans le milieu des ornithologues.

Véronique DALLE, fondatrice de la galerie lilloise de la Collégiale, s’associe à cette présentation avec quelques bronzes remarquables de Roch VANDROMME et des ateliers permanents de modelage à destination du jeune public animés par Caroline CHOPIN, Charlotte VIGIN, Olivier MELLI. Enfin, André GACKO fera vivre une véritable Arche de Noé en papier.

UNE TABLE RONDE EN FORME DE CONCLUSION

Ce salon animalier d’un genre assez nouveau ne se contentera d’expositions, concours et rencontres avec le public.  La LPA y organise aussi  le samedi 19 avril, à 16h, une table ronde sur le thème de l’animal en ville qui traitera de questions aussi diverses que la formation et la responsabilité des détenteurs d’animaux, comment adapter la ville à l’animal, comment gérer les populations animales.

Cette table ronde devrait réunir des élus, des représentants de la confédération nationale des SPA et d’associations de protection animale.

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Le Salon sera ouvert uniquement les samedi 19 et dimanche 20 avril de 10h à 19h.  L’entrée est gratuite.

Un programme précis des animations sera disponible sur place ou sur les sites animavia-infos.fr et lille3000

ATTENTION : pour des raisons sanitaires, les animaux des visiteurs sont interdits sur le site. Seuls les animaux exposés, participant à des animations et préalablement inscrits et sanitairement contrôlés pourront pénétrer sur le site.

salon

Les commentaires sont fermés.